Archives de tags | henné deux temps

Cheveux, coloration végétale, henné.

Comme je l’ai dit dans mon article précédent sur L’argile je me suis fait une entorse grave fin août. A ce moment-là, j’avais déjà prévu de refaire ma couleur car les racines commençaient à se voir.

Malheureusement, au début, impossible de poser le pied parterre, le minimum possible. Et ensuite j’ai dû porter une botte orthopédique pour bien faire tenir mon pied donc impossible de faire moi-même ma couleur.

Vendredi dernier, la kiné me dit que mon pied bouge mieux, il y a du progrès alors ni une ni deux, je me suis décidée ! !

La dernière coloration datait du 9 juillet, l’article est là : Coloration végétale marron/brun/noisette

Cette fois, j’ai procédé pratiquement de la même façon en regardant les quantités utilisées et les petites notes dans mon carnet. Très pratique quand on a rien fait depuis 3 mois.

Juste après le confinement, j’avais acheté du henné du Yemen chez https://hennéindis.fr/ et je voulais l’utiliser pour le 1er temps mais finalement, il me restait du Khadi cuivré (50g ) alors je l’ai utilisé d’abord et je voulais uniquement faire les racines mais avec 50g, j’ai eu bien assez pour faire toute ma chevelure !

Voici comment j’ai procédé :

Dans le 1er temps :

-50grammes de Khadi cuivré

+hydratants : gel d’aloe vera + glycérine végétale.

-J’ai mélangé, rajouter de l’eau chaude du robinet, j’ai laissé reposer un peu puis j’ai mis le tout sur ma tête, laisser poser le tout 1h30 puis rinçage.

C’est là que c’est toujours flippant car les cheveux blancs sont devenus roux cuivrés et ce n’est absolument pas la couleur que je souhaite !

Donc on passe à la deuxième étape aussitôt,

Dans le 2è temps :

Pareil, là, j’ai hésité sur les quantités mais j’ai mis :

-30grammes de Khadi noisette (le reste d’un paquet)

-30grammes de Khadi marron

-poudre de noyer de chez Henné indi’s pour foncer le tout

-poudre de sidr pour aider à tenir la couleur

-5 gouttes d’Huile Essentielle de menthe poivrée pour éviter les maux de tête dus à l’odeur des plantes (l’indigo peut donner des maux de tête)

J’ai mélangé avec de l’eau à limite de l’ébullition, j’ai posé le tout pratiquement 2 heures puis rinçage.

Au niveau de la quantité, on est à 60 grammes de poudre et finalement, c’était tout juste pour mon carré sur les épaules, alors que dans le 1er temps avec 50 grammes, c’était pile ce qu’il fallait. Allez comprendre ! Mais je remarque qu’il faut toujours un peu plus dans le second temps.

Et pour la pose, j’ai utilisé la super charlotte qui vient de chez Mon Petit Pruno : https://www.etsy.com/fr/shop/MonPetitPruno?ref=simple-shop-header-name&listing_id=875074052 mes cheveux et ma tambouille sont restés bien au chaud.

Seul hic côté technique, porter les lunettes + la charlotte car sans lunettes, je vois flou et le mal de tête arrive vite. J’ai réussi à mettre tout de même mes binocles mais elles ont eu de la pâte dessus lorsque je les ai retirées. Et ce matin, je vois quoi ? Un protège branches de lunettes chez Mon Petit Pruno donc hop, j’ai commandé, je testerai la prochaine fois.

Voilà, n’hésitez pas si vous avez des questions sur la technique, la préparation, etc…

Henné Khadi marron et racines

Fin avril, nous étions toujours en confinement, c’était le moment de refaire ma couleur étant donné qu’on commençait à voir les racines blanches depuis un moment.

Cette fois, j’ai fait un deux temps uniquement sur les racines avec le Khadi cuivré en premier temps puis second temps avec le Khadi marron.

Et Khadi marron sur toute la longueur des cheveux avec un ajout de poudre de sidr glycérine végétale et sirop d’agave comme hydratants.

On va dire que j’y vais par étape :

1ère fois : Khadi noisette

2è fois : Essai d’un deux temps pour couvrir les cheveux blancs avec Khadi cuivré puis moitié noisette et moitié marron.

3è fois : Deux temps avec Khadi cuivré en racine et marron sur les longueurs.

 

Satisfaite du résultat à chaque fois. Mais pour moi, avec le recul, je me rends compte que le noisette est un peu clair sur mes cheveux.

Ca a donné quelque chose de sympa quand je l’ai mélangé avec le marron, par contre, j’ai dû le faire dégorger quand j’ai fait un shampoing aux poudres en utilisant du rhassoul. C’est en lisant un article sur les différentes façons de faire un no poo que je m’en suis rendue compte ! Grr ! Au moins, je saurai et je ferai plus attention au type de shampoing que j’utilise.

 

 

 

 

Résultat quelques jours plus tard…

 

 

Contente car je commence à maîtriser la technique, je sais maintenant qu’il faut avoir quelques heures devant soi, je sais comment m’y prendre… etc. J’appréhendais la technique du deux temps mais en fait, c’est plutôt simple.

A l’avenir, je pense tester avec un henné du Yemen…

Au soleil, cela donne une toute autre couleur qui brille et c’est chouette ! !

Voilà pour ma dernière expérience capillaire ! Je suis restée brève sur la façon de faire mais si vous avez des questions sur la technique ou les quantités utilisées, n’hésitez pas !