Coloration végétale marron/brun/noisette

Ma dernière coloration datant du 29 mai, j’avais fait uniquement les racines, il était temps que je refasse quelque chose !

Les cheveux blancs et la démarcation de couleur commençant à trop se voir.

La dernière fois où j’avais coloré entièrement mes cheveux, c’était le 24 avril.

Oui oui, ça sert de tout noter dans un petit carnet.

En général, quand on lit les astuces sur des groupes dédiés au henné ou coloration végétale, les filles parlent de se faire les racines tous les 15 jours, 3 semaines et toute la chevelure, tous les mois.

Perso, je le fais quand je vois que ça commence à se voir vraiment au niveau des racines et concernant les cheveux en entier, je le fais quand la couleur a vraiment changé.

Cette foi-ci, j’ai utilisé :

Pour le 1er temps, uniquement sur les racines :

25g de Khadi cuivré + gel d’aloe vera + sirop d’agave. Pose de 1h20.

Pour le 2nd temps, chevelure complète :

50g de Khadi noisette + 25 g de Khadi marron + gel aloe vera + sirop d’agave + poudre de noix + poudre de sidr + 5 gouttes d’HE de menthe. Pose de 1h45.

Le gel d’aloe vera et le sirop d’agave servent à hydrater les cheveux afin qu’ils ne soient pas trop secs après rinçage. On peut aussi en utiliser d’autres comme la compote, la glycérine végétale, le miel…

La poudre de sidr aide à faire tenir la couleur.

L’huile essentielle de menthe évite les maux de tête qui peuvent être causés par l’indigo contenu dans la préparation Khadi marron ou noisette. D’ailleurs, la dernière fois, j’ai eu des maux de tête juste après rinçage et cette fois-ci, rien du tout !

Voici les photos avant coloration puis après… à l’extérieur et en intérieur.

 

Je suis actuellement à 4 jours post henné et je n’ai pas encore fait de shampoing, cela ne devrait plus tarder.

En général, je fais un shampoing à base de poudre de sidr les deux ou trois fois suivantes car ça aide à faire tenir la couleur.

N’hésitez pas à commenter l’article si vous avez besoin d’infos ou des remarques à faire.

Henné Khadi marron et racines

Fin avril, nous étions toujours en confinement, c’était le moment de refaire ma couleur étant donné qu’on commençait à voir les racines blanches depuis un moment.

Cette fois, j’ai fait un deux temps uniquement sur les racines avec le Khadi cuivré en premier temps puis second temps avec le Khadi marron.

Et Khadi marron sur toute la longueur des cheveux avec un ajout de poudre de sidr glycérine végétale et sirop d’agave comme hydratants.

On va dire que j’y vais par étape :

1ère fois : Khadi noisette

2è fois : Essai d’un deux temps pour couvrir les cheveux blancs avec Khadi cuivré puis moitié noisette et moitié marron.

3è fois : Deux temps avec Khadi cuivré en racine et marron sur les longueurs.

 

Satisfaite du résultat à chaque fois. Mais pour moi, avec le recul, je me rends compte que le noisette est un peu clair sur mes cheveux.

Ca a donné quelque chose de sympa quand je l’ai mélangé avec le marron, par contre, j’ai dû le faire dégorger quand j’ai fait un shampoing aux poudres en utilisant du rhassoul. C’est en lisant un article sur les différentes façons de faire un no poo que je m’en suis rendue compte ! Grr ! Au moins, je saurai et je ferai plus attention au type de shampoing que j’utilise.

 

 

 

 

Résultat quelques jours plus tard…

 

 

Contente car je commence à maîtriser la technique, je sais maintenant qu’il faut avoir quelques heures devant soi, je sais comment m’y prendre… etc. J’appréhendais la technique du deux temps mais en fait, c’est plutôt simple.

A l’avenir, je pense tester avec un henné du Yemen…

Au soleil, cela donne une toute autre couleur qui brille et c’est chouette ! !

Voilà pour ma dernière expérience capillaire ! Je suis restée brève sur la façon de faire mais si vous avez des questions sur la technique ou les quantités utilisées, n’hésitez pas !

Coloration végétale en deux temps

Cette fois, j’ai voulu tester la coloration végétale en deux temps.

Quand on fait des recherches sur le henné et pour couvrir les cheveux blancs, on voit qu’il est noté qu’il faut faire une coloration en deux temps.

20200216_163744

Première étape : colorer les cheveux avec du henné naturel, moi, j’ai choisi le henné cuivré de chez Khadi (50 grammes) avec sirop d’agave et gel d’aloe vera et je l’ai laissé posé une heure 30.

De quelle couleur allaient ressortir mes cheveux après rinçage ? J’avais peur !

Résultat : ils sont devenus roux ! C’était justement ce qu’il me fallait pour l’étape de pré-pigmentation pour pouvoir passer à la suite.

Sur les tempes, là où j’ai le plus de cheveux blancs, ils sont devenus oranges et cela se voyait bien.

Le temps de téléphoner 15 minutes, et hop, j’ai préparé la seconde coloration.

Deuxième étape : j’ai mélangé 25 grammes de Khadi noisette et 25 grammes de Khadi brun. Puis j’ai ajouté du sirop d’agave et de la glycérine végétale comme hydratants + 2 gouttes d’HE de menthe poivrée pour éviter les maux de tête dus à l’indigo.

Ensuite, pose de toute la préparation, j’ai commencé par le côté droit, forcément quand on est droitière et qu’on procède seule c’est plus facile, et comme c’est le côté où j’ai le plus de cheveux blancs, j’ai essayé de m’appliquer et d’y mettre la dose !

Et bien sûr… arrivé au côté gauche, je me suis aperçue que j’avais juste de tambouille… Oups ! Pas question d’aller en refaire… Donc j’ai étalé comme j’ai pu.

Attention donc sur les quantités. La première fois que j’en ai fait, j’avais mis 50 grammes de poudre également et j’en avais trop mais je pense que je n’avais pas dû répartir comme il faut. Tout dépend comment on procède. Il n’y a qu’en pratiquant régulièrement qu’on peut savoir ce dont on a besoin. A savoir pour la prochaine fois !

Au bout de 1h45, j’ai rincé tout sous la douche, pas de grumeaux, pas de pâte qui accroche aux cheveux, cela part assez facilement, l’eau a coulé bien brune au début et petit à petit s’est éclaircie pour ne devenir que de l’eau clair, ouf !

Je suis sortie de la douche, cheveux emmitouflés dans la serviette et j’ai vite regardé dans la glace ce que ça donnait en soulevant un peu la serviette sur le côté : cheveux bruns foncé, on ne voyait plus le rouge du 1er temps, encore ouf !

Quand j’ai retiré la serviette, j’ai trouvé que cela avait bien foncé, l’homme aussi d’ailleurs.

A voir si je fais un shampoing de suite ou si je casse l’oxydation le plus tôt possible.

_______________

Finalement, pose de la coloration le dimanche soir et 1er shampoing effectué le mardi matin.

Comme d’habitude, j’ai utilisé un shampoing solide pour les laver et je dois dire que l’eau a coulé toute verte dans la douche alors quand je suis ressortie, j’avais peur d’avoir les cheveux verts !

Mais non, tout va bien… J’ai un peu éclairci tout ça !

Du côté droit de ma tête, pas de souci, j’ai un beau brun, mais du côté gauche, j’ai une mèche rousse en dessous ! C’est à ce moment là que je m’étais rendue compte que je n’avais pas assez de pâte, peut-être est ce pour cela !

Au dessus de ma tête, mes cheveux blancs sont rouges cuivré.

A voir au fil du temps. J’ai envoyé une photo à une copine qui trouve ça joli.

Une fille sur insta m’a dit que je n’aurais pas dû laisser poser autant le second temps, il n’y a qu’en testant qu’on apprend de toute façon et puis ça va, je suis en vacances, alors au bout de quelques shampoings, cela aura évolué quand je verrai plus de monde !

20200215_172111

avant…

20200217_100445

après…

20200218_130124

au dessus…

20200218_134437

à la lumière.

 

 

 

shampoing aux plantes ayurvédiques

Dernier article avant la reprise du boulot…

Juste après Noël, j’ai reçu un mail du site Aroma Zone qui proposait les frais de port gratuits. Je dois dire que jusque là, je n’avais commandé qu’une seule fois sur le site et mon colis était arrivé éventré…

Mais cette fois, l’occasion était toute trouvée pour commander des poudres pour les cheveux qui me faisaient envie depuis longtemps.

Ne pas se laisser tenter par tout et n’importe quoi, juste prendre ce dont j’avais envie. IL y a tant de produits dans cette boutique, cela peut aller vite à dépenser une fortune.

20191231_132005

Réception de la commande.

A la base, je voulais commander des poudres pour les cheveux pour ajouter aux préparations de henné et aussi pour me faire des masques.

Et en cherchant, je suis tombée sur le shampoing végétal composé de 6 plantes :

le shikakaï : la plante « shampoing »

l’amla : qui fortifie la pousse du cheveu

-le henné neutre : démêlant et booster de brillance

le reetha : détoxifiant et purifiant pour le cheveu

le sidr : protecteur de couleur

le kapoor kachli : poudre beauté des cheveux.

Pour une première, j’ai choisi le sachet « petit format » , soit 25 grammes à 0.90 euros. Il existe un sachet plus grand avec une contenance de 250 grammes.

Pour l’utilisation, on verse le sachet dans un bol et on mélange le tout avec de l’eau chaude. On obtient une pâte qu’il n’y a plus qu’à poser sur cheveux mouillés.

On peut aussi y ajouter d’autres ingrédients comme des huiles végétales ou des huiles essentielles ou des actifs.

20200104_182241

Shampoing végétal.

Pour commander et voir la fiche produit, c’est ici

Résultat  : la pâte se rince très bien, même si on sent que cela sèche au bout de quelques minutes, on peut avoir peur qu’il y ait quelques résidus qui vont rester mais non.

Mes cheveux sont brillants et lisses ! Top !

Pour la suite, j’ai prévu des masques aux poudres, hâte de tester les différentes plantes que j’ai achetées.

Cake vaisselle

Vous connaissez ? Et bien, il s’agit d’un bloc solide comme un savon, on frotte son éponge, sa brosse ou sa tawashi dessus, ça mousse et on peut laver la vaisselle avec !

Pour la recette, je me suis inspirée du blog mon pti pote, j’ai utilisé la même recette.

-250g de sodium coco sulfate (SCS)

-30g d’eau

-20g de cristaux de soude

-40gouttes d’HE (orange, pamplemousse et citron)

Faire chauffer le SCS au bain marie avec l’eau, cela doit former une pâte et réduire toutes les billes du SCS, ajouter les cristaux de soude, puis les HE.

Mettre le tout dans un récipient et laisser sécher.

Il est recommandé de mettre un masque quand on manipule le SCS car cela peut être irritant pour les bronches, je l’ai vite remarqué et j’ai ouvert ma porte fenêtre pour faire un courant d’air.

Seul hic, le SCS est peu biodégradable, toxique pour l’environnement et peut irriter la peau.

J’ai tout de même tenter le coup, je verrai combien de temps dure ma potion.

 

Sur le net, on trouve d’autres recettes de cake vaisselle avec d’autres ingrédients comme le vinaigre blanc ou du savon noir, à voir ce que cela donne pour une première.

Si vous faites une recette dont vous êtes satisfaite, n’hésitez pas à partager votre expérience.

coloration cheveux 2è acte ! Khadi noisette

Si vous avez tout suivi lors de mon premier article sur la coloration végétale, la dernière fois, j’avais fait un peu trop de mixture donc j’avais congelé le reste de mon bol.

Du coup, me voilà, le matin du 22 décembre, je sors mon bol du congélateur, je laisse sur le bord de l’évier et j’attends sagement le soir.

Le moment venu, j’ai lavé mes cheveux avec mon shampoing solide habituel (celui au chocolat, je l’aime bien celui-ci ! ), j’ai mis mon bol à réchauffer au bain-marie directement dans le lavabo et hop, j’ai juste posé mon khadi noisette sur les racines et sur les tempes là où j’avais le plus de cheveux blancs à la base.

Pose de 2h et rinçage à l’eau.

Résultat : une semaine plus tard…

On ne voit plus mes racines et mes tempes sont bien couvertes.

La dernière fois, je n’avais pas dû en mettre assez au bord de ma tête car on voyait une légère démarcation. Cette fois, c’est mieux !

Pas de grattouilles ce coup-ci, tout va bien ! On voit aussi qu’ils ont gagné en volume.

Satisfaite du résultat !

Je viens de commander quelques poudres, à tester dans les semaines à venir ! !

A voir si je fais un mélange avec un autre Khadi ou si je reste comme ça, je suis en pleine réflexion pour le moment.

 

A gauche, on ne voit plus la différence entre le avant et après. A droite, fini les mèches grises de chaque côté des tempes.

20191230_145403

Prise au soleil.

Sur cette dernière photo, cheveux non lavés depuis 4 jours.

 

Désolée, je n’ai pas pris de photos du « avant ».

 

Petit ajout : J’avais congelé la pâte pour l’utiliser ensuite mais apparemment il ne faut pas congeler lorsqu’il y a de l’indigo dans le henné, cela annulerait ses effets. Pour moi, cela a tout de même fonctionné.

 

 

Coloration végétale, khadi noisette.

Cela fait déjà longtemps que les cheveux blancs sont apparus chez moi, clairsemés un peu partout sur ma tête brune à l’origine !

Jusque là, j’assumais, pas de soucis particuliers mais quand le gris est apparu bien visible au niveau des tempes, j’ai commencé à réfléchir à une solution.

Pas de coloration chimique pour moi, impossible avec ma démarche écologique et naturelle.

Alors j’ai commencé à fréquenter des groupes sur fb, regarder des photos sur insta avec le hashtag coloration végétale.

Mon choix s’est tourné avec la marque khadi que j’avais vue en magasin bio et pour rester dans les tons bruns, j’ai choisi le noisette.

J’ai choisi le noisette car cette coloration peut se faire en une seule fois, contrairement à d’autres qu’il faut faire en deux temps.

Jour 1 :

Voici ma recette utilisée :

-50 grammes de poudres de khadi noisette,

-un peu de sirop d’agave

-du miel

-du gel d’aloe vera.

J’ai rajouté les derniers ingrédients pour hydrater car les colorations végétales assèchent les cheveux.

20h30 : c’est parti, j’enfile un vieux t-shirt et je prépare le matériel, bol en verre, pas d’inox, sinon cela détériore les poudres, cuillère en bois, sirop d’agave, miel, gel d’aloe vera, eau chaude. Une fois tout à proximité, j’ai mélangé le tout. J’y suis allée un peu fort sur l’eau, je trouvais mon mélange un peu liquide.

Un peu avant 21h, je prépare mon eau chaude dans un saladier pour faire un bain-marie, je mets le bol avec la préparation à l’intérieur pour que cela reste chaud le temps de la pose du produit, et là, catastrophe ! Le bol s’est enfoncé à l’intérieur du saladier et ma préparation a pris l’eau ! ! GRR ! J’ai réussi à rattraper le coup mais du coup, c’était un peu liquide.

Vite fait, j’ai alors mis de l’eau chaud au fond du lavabo dans la salle de bain et mis le bol avec la migaine dedans. Migaine, en passant, ça vous parle ??? Mon ordinateur me le souligne en rouge, il ne le connait pas ! C’est un mot de chez moi, qui signifie « la pâte à gâteau ou le mélange »

Prête ! J’ai mis mes gants et hop, c’est parti pour mettre tout cela sur la tête ! J’en ai mis un maximum mais finalement même en mettant la moitié du paquet de départ j’en avais trop, j’ai mis le reste au congélateur.

21h15 : charlotte sur la tête + bonnet… il n’y avait plus qu’à patienter !

Le temps de faire à manger, suivre le film… le temps a passé vite avec cette chose toute verte sur ma tête !

22h30 : j’enlève le bonnet, la charlotte et c’est parti pour tout rincer.

J’avais regardé des vidéos et je m’attendais à quelque chose de plus compliqué mais non, c’est parti assez facilement. L’eau a coulé toute verte un moment mais les résidus dans les cheveux sont vite partis par rapport au henné neutre que j’avais fait une fois.

Séchage à la serviette et patience…

J’ai vite constaté que mes cheveux avaient foncé, pas de couleur rouge ou verte comme on peut lire quelques fois donc ouf !

On voit encore des cheveux blancs mais bien mois qu’avant et plus sur les tempes donc jolie surprise.

J’ai dormi avec une serviette sur l’oreiller au cas où mais tout s’est bien passé, pas de tâches.

A voir dans quelques jours, ce que cela va donner… patience !

Jour 2 :

Le matin, au réveil, mes cheveux étaient poisseux, je les ai coiffés au mieux, pas de panique, je suis en vacances donc pas de soucis si ma tête est affreuse !

Jour 3 :

Mes cheveux se sont bien coiffés et on ne voit plus mes cheveux gris-blancs sur les tempes, cela se confirme ! Ils ne sont plus gras-poisseux comme la veille. Par contre, cela me gratte légèrement le cuir chevelu, vivement le shampoing ! Je vais essayer de tenir encore un peu.

Jour 4 :

Cela me gratte toujours légèrement, je pense faire mon shampoing demain. Comme d’habitude, mes cheveux sont gras au dessus de la tête mais sur les longueurs, tout va bien ! Les cheveux qui sont sur ma brosse ont de légers résidus verts, je pense que les démangeaisons viennent de là.

Jour 5 :

J’ai lavé mes cheveux avec mon shampoing solide habituel, ils sont maintenant, tout doux !

Jour 6 :

Mes cheveux sont tout beaux, ne voit plus les cheveux blancs, ils sont légèrement cuivrés, le résultat me plaît bien !

L’homme s’en est aperçu que quelques jours plus tard, ce qui signifie bien que ma couleur n’a pas beaucoup changé, c’est tout à fait ce que je souhaitais !

 

 

Des cheveux brillants !

Il y a quelques jours, au travail, une collègue proche me dit : « Je peux te demander ce que tu as fait à tes cheveux, ils sont beaux, ils sont tout brillants ! « 

Je réfléchis car récemment je n’ai rien fait de spécial à mes cheveux, je précise que j’ai toujours ma couleur naturelle, aucune teinture, rien depuis mon dernier henné neutre dont je vous avais parlé ici début août.

La veille, je m’étais juste lavé les cheveux avec le shampoing solide au chocolat de la marque Lamazuna , ce sont des produits fabriqués en France, zéro déchet, vegans, naturels et biodégradables.

 

20191012_105512

A gauche, le shampoing tout neuf et à droite celui en cours d’utilisation. Non non, ce n’est pas un cannelé cramé !

 

 

Ce shampoing, j’en avais déjà parlé dans un article précédent est de couleur brune, sent bon le chocolat mais j’avais lu que pour les personnes aux cheveux clairs, cela pouvait laisser des traces « jaunes-brunes » donc méfiance pour les blondes.

Si vous l’avez déjà testé, n’hésitez pas à me dire s’il vous convient ou non… ou encore si vous utilisez d’autres produits de la marque.

Pour ma part, j’utilise aussi d’autres shampoings de cette marque mais aussi le nettoyant visage qui est pas mal.

Je viens de voir aussi qu’ils vendent les serviettes hygiéniques lavables dont je suis fan : les « Plim ».

Livre : Alaska Wild de K.A Tucker

Aujourd’hui, je vous présente ce livre qui m’a séduite : Alaska Wild de K.A Tucker.

Un livre dont j’avais vu le résumé sur un blog et qui m’a plu aussitôt.

Voici le résumé :

A vingt-six ans, Calla Fletcher est une parfaite citadine. Elle aime sortir avec ses amies, faire du shopping et se mettre en scène pour son blog « Calla and Dee ».

Quand elle apprend que son père est malade, elle décide de se rendre auprès de lui en Alaska. Elle ne le connaît presque pas, sa mère ayant fui cette contrée loin de tout alors qu’elle n’était encore qu’un bébé.

Calla va découvrir la rudesse de la vie quotidienne locale, les allées et venues constantes des petits avions… et Jonah, ce pilote détestable qui lui mène la vie dure. Il a clairement hâte de renvoyer cette fille d’où elle vient, mais Calla est bien décidée à lui montrer qu’elle aussi peut s’adapter à cette vie rustique. Du moins pour un temps, car elle ne se voit vivre qu’à Toronto. Et Jonah, lui, ne quittera jamais l’Alaska.

Le passé ressurgit et pose à nouveau le même dilemne : va-t-elle, comme sa mère bien des années plus tôt, envisager une histoire d’amour avec un pilote ?

20190813_193801

Alaska Wild de K.A Tucker

J’ai adoré découvrir cet univers loin de toute civilisation, savoir comment ces gens vivent et dépendent de l’aviation mais aussi du temps, hiver comme été, mais aussi imaginer la beauté des paysages, la nourriture présente sur place et leur organisation.

Tout au long du livre, il y a du suspense, des liens entre les personnages qui se créent mais aussi beaucoup d’humour malgré la maladie du papa.

Je n’avais pas fait attention quand j’avais lu le résumé du livre au départ mais en fait, il s’agit d’une New Romance, mon esprit avait été plutôt attiré par le fait que l’histoire se passe en Alaska.

Je vous recommande vivement ce livre si vous avez envie de changer un peu d’univers.

J’ai même voulu en savoir un peu plus alors je suis allée sur le net visiter ce merveilleux pays avec ses avantages et inconvénients, je vous laisse avec cette vidéo sur Alaska Wild

histoire de visiter cette contrée.

Dites-moi si vous l’avez lu et votre avis… ou si j’ai réussi à vous convaincre de le lire ou  de vous donnez envie…

Masque cheveux au henné neutre

Cette fois, une première, j’ai tenté le masque pour les cheveux avec de nouveaux ingrédients.

Alors, de quoi s’agit-il ?

Il y a déjà un moment, j’avais acheté du henné neutre en magasin bio et j’avais lu que c’était très intéressant pour les cheveux.

Sachant que le mélange doit être appliqué sur cheveux non propres, hier c’était le moment idéal avec mes cheveux gras au niveau de la tête surtout côté mèche.

Tout de suite, quelques propriétés du henné neutre pour vous donner envie :

-il gaine les cheveux de la racine aux pointes,

-il apporte brillance, volume et souplesse,

-il renforce la fibre capillaire,

-il apaise et assainit le cuir chevelu,

-il débarrasse des pellicules et irritations,

-il est idéal pour les cheveux gras, il limite la sécrétion de sébum.

 

Le matériel nécessaire :

-un bol en verre

-une spatule en bois

-de l’eau bien chaude

-un vieux t-shirt car cela tache, une vieille serviette ou une charlotte ou cellophane.

 

Les quantités utilisées :

-si racines uniquement : 50 grammes de henné neutre

-si cheveux courts : 100 grammes de henné neutre

-si cheveux mi-longs : 150 grammes de henné neutre.

Pour ma part, j’ai les cheveux au carré un peu plus que les épaules actuellement, j’ai opté pour 80 grammes de henné.

J’ai mis la poudre dans le bol et j’ai ajouté au fur et à mesure l’eau chaude, je me méfie toujours lorsqu’il faut ajouter de l’eau on va vite pour en mettre trop et après c’est galère.

Finalement, j’avais fait chauffer un verre de 25cl et j’ai pratiquement tout mis. Histoire de donner une petite idée pour la quantité d’eau. Il faut que le mélange obtenu ne soit ni trop liquide ni trop épais pour que cela tienne sur les cheveux.

La migaine obtenue est verte avec une odeur pas très agréable, ça ressemble à une bouse de vache ! Si si !

 

20190804_174957

Henné neutre + eau.

Là, il s’agit de la recette de base, ensuite, on peut y ajouter de l’huile végétale et de l’huile essentielle,

Pour ma part, j’ai opté pour l’huile de jojoba car c’est une huile qui régule la production sébacée (de sébum), j’en ai mis 4 pshitts et j’ai ajouté de l’huile essentielle de citron, bonne également pour les cheveux gras.

Une fois que le mélange a été prêt, hop, j’ai appliqué le tout sur toute la surface de mes cheveux, j’ai tartiné à la main, le henné neutre ne colore pas donc ouf !

Le bol que j’avais fait était tout pile ce qu’il me fallait, j’ai laissé poser le tout pratiquement une heure puis j’ai rincé sous la douche.

Au début, l’eau a coulé bien vert sans parler de la bonne odeur ! Et petit à petit, tout est parti. 24 heures après, j’ai encore quelques grumeaux sur la tête ; cela partir au prochain lavage.

J’ai terminé en rinçant à l’eau + vinaigre de cidre, je me suis séché vite fait à la serviette, coiffé et me voilà partie cheveux au vent faire un tour de 10 km de vélo donc ils ont séché naturellement !

 

Résultat :

-Quelques heures après, des cheveux lisses, propres, doux.

-Au lendemain, je peux dire que je suis contente du résultat, mes cheveux sont soyeux et tout beaux, j’ai retrouvé une coupe correcte.

 

Le cas de mes cheveux :

J’utilise uniquement des shampoings solides pour les laver, actuellement je ne sais pas si c’est la chaleur, le soleil ou autre mais ils étaient gras très vite et difficiles à coiffer.

A voir ce que cela donner sur plusieurs jours, voire semaines…

 

Pour plus de précisions, n’hésitez pas si je peux répondre.

 

Petite info en plus :

Après avoir été zieuter des videos et lu d’autres articles sur le sujet, il s’avère que le henné assèche les cheveux, il est donc conseillé de mettre un ingrédient qui hydrate : yaourt nature, aloe vera, miel ou autre.

 

Une semaine plus tard…

Histoire que le masque au henné fasse bien effet, j’ai attendu quelques jours avant de me laver les cheveux avec un shampoing.

Le masque a été posé le dimanche soir pendant une heure puis rincé et j’ai effectué le shampoing suivant le vendredi soir.

Résultat : Des cheveux tout beaux avec du volume ! Suis contente de ce que cela donne.

A l’avenir, j’aimerais tenté avec d’autres poudres. A voir si je trouve des recettes intéressantes.